« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. »
Bienvenue sur mon blog... Mon nom de domaine a été piraté ou autre effet papillon ! Mais le contenu est préservé... Je tiens à remercier et salue encore toutes les personnes qui naviguent sur mes pages par bonheur et sans se noyer !
Vous trouverez sur ce site tous mes mots « poétiques » :
- Des proses et ou poésies d'amours, loufoques, tristes, engagés, satiriques , d'amitiés et autres...
- Des chansons à l'état brut.
- Des citations personnelles.
- Des lettres ouvertes.
- Des bas et des hauts.
Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains dessins notifiés en bas du texte. Cependant je peux oublier certains détails car je ne suis qu'un « entremetteur » de mots et d'images... Certaines de mes illustrations utilisent des photos lors de mes montages graphiques dont je n'ai pas d'informations sur les auteurs, je reste dans ce cas ouvert pour les indiquer, si vous les connaissez (Nota : en bas du blog ou du texte, il y a les liens concernant ceux que j'aime suivre).

Tous mes poèmes

Nombres de poèmes et de commentaires publiés dans le blog

Nombre total de pages vues

lundi

La valse d'une queue de poisson des sourds-doués

Le poète n'est pas auto dégradable
Et c'est doubler ses maux au scrabble
Il passe juste son temps à écrire des poèmes
Qu'il la déteste ou qu'il l'aime
Cette sainte mère artificielle
Il ne croit en rien même pas au ciel
D'un camaïeu gris vert
Ce matin il va prendre l'air
En face de la mer
Depuis son bocal
Attendre un nouveau commentaire
Spirituel athée ou clérical

Et voilà un poisson-chat qui miaule
Un poisson-scie qui tronçonne sa piaule
Un poisson-épée qui se bat en duel
Un poisson-lune qui sèche au soleil
Un poisson-volant qui terrorise
Une boîte de thons à la tomate cerise
Et le poète attend les poissonneuses
Avec dans la main sa poinçonneuse
Histoire de faire un trou pour avoir un ticket
Et de sauter du haut de son bocal sans filet

Le poète n'est pas auto dégradable
Et c'est tripler ses maux au scrabble
Il repousse juste le temps de son anathème
Il écrit crie et sème
Ses doutes ses douleurs ses envies
Il croit encore à l'amour à la vie
D'un camaïeu bleu orange amère
Ce matin il va prendre l'air
En face de la mer
Depuis son bocal
Ouvert sur un nouveau commentaire
Intellectuel droit ou bancal

Et voilà un poisson-chat qui se rase les poils
Un poisson-scie qui pue le gasoil
Un poisson-épée qui se débat tout seul
Un poisson-lune qui rend la terre folle
Un poisson-volant qui conduit sans permis
Un exocet Taliban au large de la Tyrannie
Et le poète attend les allumeuses
Avec dans le cœur une pierre précieuse
Histoire de faire briller ses vœux sous l'étoile
Et de s'envoler vers elle pour qu'il la dévoile

Plusieurs baigneurs ont aperçu jeudi matin
Un aileron qui pourrait être celui d'un requin
À une vingtaine de mètres de la lagune
Ce n'était pas un requin mais un poisson-lune
Serait-ce le poète des mers
Photo libre de droit de l'agence Reuters
Valse des fleurs libre de parfumer l'air de Tchaikovsky
Valse Sentimentale plausible pour tous
Je vous le dis je suis Charlie²
Un point c'est tout
 
 
 *
 
Je suis Charlie²
Suite aux attentats du 11 janvier 2015 !
J'ai modifié ce texte en mémoire des victimes
et en particulier à Cabu pour « gribouille... Gribouille t'apprend à dessiner un chien  »
et Wolinski pour « ah la crise,  mon corps est à elles... Sa Bibliographie »
 
 

35 commentaires:

  1. Mais je ne connais aucun poète qui n'écrive pour des prunes ...

    Son soucis premier c'est partager certes ...mais recueillir le fruit de son labeur on va dire - alors il est là ...il épie ...encore et encore et pis il attend tranquillement que les langues "Ô pardon!!! les plumes se délient ... sur ce fond bleu camaïeu ...

    RépondreSupprimer
  2. JAMES PX, une certaine vision du poète dans son bocal forum. Oui, il cherche à être lu sinon que ferait-il là mais je ne crois pas que se soit pour être connu, c'est plus facile en se faisant éditer et en s'inscrivant dans un cénacle reconnu. Pour moi il est là avant tout pour semer autour de lui un peu de son humanité et encourager les autres à exprimer ce qu'ils ont sur le coeur. Il est en quelque chose un facilitateur de vie pour ceux qui sinon se sentiraient encore plus seuls dans leur coin.
    Bonne journée: Yvon.

    RépondreSupprimer
  3. j'aime ton poème
    bisou james

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je préfère une lectrice assidue que sans commentaires tordus...

      Supprimer
    2. Mon petit poisson

      J’ai un petit poisson
      Tout triste à la maison
      Il est tout ouïe
      Mais nage à contresens
      Au fond du terrarium
      Il s’enlise en la vase
      Où le broient les lamproies
      Il essaie avec moi
      De remonter la source
      Mais il est fatigué
      Par cette longue course
      Nous larmoyons
      Pour emplir l’aquarium
      La nuit il parle
      A son ailleurs
      Et crie dans les abîmes
      Mais que peut un poisson
      Contre la perle ultime
      Il est sorti du banc
      Je l’assois à ma table
      Je lui tiens la nageoire
      Et nous parlons.

      Marine 29 avril 2011

      Supprimer
    3. OOOLEEE et un commentaire torduseptembre 18, 2012

      OOOLEEE
      et un commentaire tordu

      Supprimer
  4. Il y a du Pierre Perret là dedans.

    Chez moi, c'est tous les jours vendredi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous vous braquez sur les zizis seulement les vendredis ?
      Tout tout
      Je ne vous dirais
      Rien du tout
      Sur le zouzou de ma raie

      Supprimer
  5. un poète à temps?

    rire

    tiens, v'la ot chose


    des voiles et vapeur d’Éléonore

    jetmad

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La fourmi
      Cette poésie
      ça fait toujours mal
      aux amygdales
      lorsque l'on se reconnaît
      dans le porc trait
      Sinon rien de grave
      L'escargot bave
      Même au soleil
      Dès le réveil

      Au fait qui est Eléonore ?

      Supprimer
    2. elle est au nord
      et mes no posés

      no!

      ho my god!



      dac, je me tue !

      Supprimer
  6. Merci James j'aime beaucoup ce bestiaire poétique

    RépondreSupprimer
  7. c'est joli
    c'est bien dit
    mais mon poisson préféré
    se trouve en papillote
    à partager
    au bord de mer

    Il est beau ton poème

    Valérie

    RépondreSupprimer
  8. - Comment ça, il est pas frais, MON POEME ?
    Et vlan ! Dans la figure du moustachu gaulois, le poiscaille...

    Merci de ce partage dans la G... bouche, JamesPéix le Gaulois !

    Amitiés JePoétiques
    Petrucyx

    RépondreSupprimer
  9. Pourtant, quand bien même je pose
    Jouant au scrabble, je me repose,
    Sur mes mots comme ici
    Sans travers, sans ennui !

    L'essentiel ne sera-t'il pas le rejoint de nos pensés, de nos vécus, sans emblêmes ? parfois l'humain se sentant comme un poisson, si seul...

    Une belle fin de journée, mon amitié poétique jointe

    Maïté

    RépondreSupprimer
  10. J’hésite entre « le poinçonneur des lilas » et « toi mon toit » d’Elli Medeiros
    Voici ce qu’évoquait la mer pour Guillevic :

    « femme vêtue de peau
    Qui façonnes nos mains,

    Sans la mer dans tes yeux,
    Sans ce goût de la mer que nous prenons en toi,

    Tu n’excéderais pas
    Le volume des chambres. »

    Un poème plaisant, qui ne manque pas d’humour, malgré quelques préjugés.

    RépondreSupprimer
  11. Merci James

    Cette valse en musique des sourds doués m'a fait rire et les "poissons" du grand bocal m'ont fait frémir ...

    Amitiés

    Christine

    RépondreSupprimer
  12. j'ai écouté et j'ai lu et ça m'a plu, et merci à vous
    Vétille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une deuxième lecture sur le texte final...
      Et je vous donne ma bénédiction !
      Le bonheur l'est parfois
      mais le plus souvent
      c'est une conquête...

      Supprimer
  13. ODE 31 - 17octobre 04, 2013

    C'est super bien trouvé....Sans aucune arête
    Merci
    Bien amicalement ODE 31 - 17

    RépondreSupprimer
  14. Ah ah !
    Tchaikovsky a bien, en son temps, massacré la Marseillaise
    Retour d'ascenseur
    On lui massacre sa Valse des Fleurs
    Bravo pour ce corso de batailles fleuries...
    C'est toujours mieux qu'une bataille de poissons pourris..
    MDR...

    Amarante, pliée de rire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci

      le chat-jepo bl'aime
      le poisson panné
      et le poisson trépané

      Supprimer
  15. J'ai vu une RAIE qui n'était pas droite
    Au milieu d'un champ d'épis de blé
    Alors qu'un MERLAN voulait l'attraper
    En ce LIEU où l'amer était en boite.

    Bonne journée James et merci pour ce moment distractif ! GUY

    RépondreSupprimer
  16. Huile de ricin, dis-tu???

    c'est bon pour les cils...


    Harmonie

    RépondreSupprimer
  17. tu es "hallucinant" et "époustouflant. Faudrait créer des adjectifs spéciaux pour "toi".

    RépondreSupprimer
  18. belle valse laissée aux gens

    b journée

    RépondreSupprimer
  19. electrondu24octobre 04, 2013

    Trés beau partage James.

    Avec une pointe d'humour.

    Amités.

    Gérard.

    RépondreSupprimer
  20. Très sympathique à lire

    RépondreSupprimer
  21. Une envolée lyrique et poétique magistrale pour rendre hommage aux victimes mais aussi pour dire que Charlie c'est chaque être vivant victime de l'horreur et de l'injustice d'une telle mort.

    RépondreSupprimer
  22. un grand bravo

    RépondreSupprimer
  23. bel hommage
    Charlie n'a jamais dit son dernier mot, demain il sera Africain ou bien Chinois, a moins que le prophète le fasse Roi

    RépondreSupprimer
  24. Poissons au loin poissonnant !

    RépondreSupprimer
  25. Clémentine*janvier 17, 2015

    Tes Poissons ont réveillé la terre
    Sont devenus poissons-lumière
    A nous le krill de continuer
    Mais à nous aussi de savoir respecter
    Je sais, pas d'amalgame avec les tueurs
    Pourtant à certain nous faisons mal au coeur
    Dessins de liberté pour nous
    Dessins insupportables pour beaucoup
    A chacun d'y mettre du sien
    Pour ne pas blesser son prochain
    Le crime ne résout rien
    Tendons le poing contre les assassins
    Tendons la main à ceux qui méritent le nom d'HUMAIN

    Clem*une Charlie*parmi tant d'autres

    RépondreSupprimer

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

Rechercher dans ce blog une archive poétique

Les dix archives les plus consultés ces 30 derniers jours !

A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

A comme Amour recueil 8

A comme Amour Recueil 9

A comme Amour Recueil 10

A comme Amour Recueil 11

A comme Amour Recueil 12

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueils 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12 »